LES BRETELLES D'ACCORDÉON... POURQUOI SONT-ELLES DE LONGUEUR DIFFÉRENTE ?

Pourquoi y a-t-il deux bretelles (ou courroies) de longueur différente sur les accordéons ?


Ça, c'est une question intéressante... et qui a trait à la morphologie de l'accordéoniste.


Si vous jouez sans bretelles, avec le pouce droit dans le poucier et le diato posé sur la cuisse gauche, vous vous serez aperçu n'avez en général pas de problème pour le maintenir fermement : le clavier mélodique doit être un peu à gauche du milieu de la poitrine, l'avant bras dans l'axe du clavier et le pouce sur la tranche dudit clavier, et ça marche tout seul ! (enfin, tout seul, pas avec l'intervention du St Esprit, juste quelques années de pratique quotidienne...)


Lorsqu'on joue de l'accordéon avec 2 bretelles (on a alors l'avantage de pouvoir jouer debout) on remarque que ces bretelles sont fixées sur l'ébénisterie du côté "mélodie" de l'accordéon : logique. Mais si les 2 bretelles ont la même longueur, le point d'attache des bretelles sera situé au milieu de la poitrine du musicien : logique encore. (si vous n'êtes pas d'accord sur ce point, une petite révision des triangles isocèles, peut-être ?) (Quoi que, si j'ai une épaule plus haute que l'autre ?)


Mais il se fait que la position idéale de l'accordéon (voyez ci-dessus et relisez "Levons le coude, mes frères !" ) est avec le clavier mélodie au milieu, voire un peu à gauche du centre de la poitrine de l'accordéonifère (lit. : "qui porte un accordéon") pour que son avant-bras soit dans l'axe du clavier, son pouce fermement posé sur la tranche du clavier, et qu'un radieux sourire illumine son visage lorsqu'il joue "en avant blonde"...



Nos collègues chromaticiens le savent depuis longtemps, et les fabricants de bretelles aussi, puisqu'à part la bretelle toute simple "premier prix", la majorité des bretelles sont vendues par paire, et que l'une des deux est plus courte que l'autre : la plus courte est dédiée à l'épaule gauche, tandis que la plus longue s'installe sur la droite. Si nous nous replongeons dans l'étude des triangles, nous constatons que l'accordéon s'est déplacé vers la gauche du musicien, que le clavier aussi (c'est logique) et que du coup, la position du bras droit est bien meilleure, même sans faire l'effort d'avancer le coude : il est devenu difficile de jouer avec le coude collé au corps (ce qui, rappelons-le est une très mauvaise position de jeu, relisez once again "Levons le coude, mes frères !")




  • Si on vous vend 2 bretelles de longueur différente, c'est qu'il y a une bonne raison (vous la connaissez maintenant)

  • - Vérifiez que la bretelle la plus courte est bien à gauche (si vous n'en avez qu'une, pas d'inquiétude pour la longueur...)

  • Si vous avez 2 bretelles de même longueur, raccourcissez la gauche d'un cran ou 2, en allongeant la droite d'autant

  • Vérifiez que la position de l'accordéon est bien "clavier au centre (ou un peu à gauche) de la poitrine

  • Si vous ne comprenez pas pourquoi vos 2 bretelles ont une longueur différente - réglez-les au même trou à droite comme à gauche, d'autres y ont longuement réfléchi ! (3 ingénieurs-accordéonistes pendant 2 ans, avec révision de la géométrie des triangles et tout...)

  • Le poids de l'accordéon est supporté par les 2 épaules (et éventuellement un genou le cas échéant), sauf bien sur le poids de la partie "basses" que la main gauche supporte, et le soufflet (pour moitié par les épaules et par la main gauche). Ce partage du poids reste le même quel que soit le réglage des bretelles.

44 vues

Posts récents

Voir tout