La touche qui coince

Un diato avec un clavier en bois, c'est beau. C'est aussi économique, car les claviers métalliques sont nettement plus coûteux.


Mais avec le retour du printemps, ou aussi l'arrivée de l'automne, il est des claviers en bois qui nous jouent des tours... Le bois est un matériau vivant, qui même bien sec continue à varier en dimension en fonction de l'hygrométrie, et dans une moindre mesure en fonction de la température.


Quoi de plus normal ? Sur une porte, un petit coup de rabot, sur une planche, un petit coup de papier de verre, et nous voilà repartis !


Mais avec notre diato chéri ? Il peut se produire différents problèmes, mais même si c'est bénin, le plus agaçant, c'est d'avoir une touche qui coince !


Petit rappel :


La "touche" est la partie située sous le bouton, qui va transmettre l'appui du doigt sur le bouton à la soupape. Dans notre cas, elle est en bois, le plus souvent du hêtre pour sa stabilité, parfois aussi le même bois que la caisse pour l'esthétique. Sinon, dans un clavier métallique, elle est en aluminium ou quelquefois en fer (cas du Hohner 2915) voire en plastique.



La touche peut coincer de 3 façons différentes :

  • La touche s'est allongée, et son extrémité coince (sous le bouton) contre le fond de sa mortaise, au bout du clavier.

  • La touche s'est déformée, et elle touche l'un des côtés de sa mortaise.

  • Le bois de la touche s'est resserré sur l'axe (en fait le trou d'axe s'est légèrement ovalisé)

Les deux premières pannes exigent un démontage complet du clavier, et dénotent un problème de conception dans le premier cas : il n'y avait pas assez de "garde" à l'origine pour permettre un léger allongement saisonnier du bois. Dans le second cas, c'est plus gênant : le problème est plus probablement dû au débit du bois, pas correctement dans le droit fil, ou de sèchage. Il vaut mieux dans ces cas-là faire appel à votre réparateur.


Dans le troisième cas, une solution simple et élégante existe : faire tourner l'axe du clavier, de façon à "roder" l'axe. L'échauffement produit par la rotation (principalement là ou "ça serre") suffit le plus souvent à remettre les choses dans l'ordre, et durablement.


Sur l'air de "un petit dessin vaut mieux qu'un long discours", et vu qu'il y en a déjà qui s'endorment là-bas au fond, je vous ai préparé un petit roman-photo, au cas où votre axe aurait besoin d'être "dégrippé".



Sur les traces de l'Axe Perdu


Pour ce faire, vous aurez besoin :

  • d'un tournevis

  • d'une perceuse et de son mandrin

  • de votre accordéon




Notes importantes le bon déroulement de votre réparation :


  • Il vous faudra localiser votre axe, il est souvent situé sous le clavier. Il est parfois recouvert d'un cache-axe qu'il faudra simplement dévisser.

  • Au moment de sortir l'axe, saisir fermement le bout d'axe qui dépasse (il n'est pas très long...) avec un mandrin de perceuse (avec ou sans fil), par exemple. Serrer très fermement. Non, pas de pince, inutile, ça ne marchera pas et l'axe sera irrémédiablement abimé ! Il faut le tirer doucement, en tournant et tirant. Déserrer le mandrin dès que l'axe s'est un peu dégagé et le resserrer sur plus de longueur, pour ne pas risquer de "ripper" et d'abimer l'extrémité.

  • Ne dégagez pas plus qu'un bon centimètre de l'axe. Sortir plus l'axe reviendrait à démonter en plus les touches du clavier, et on n'a pas besoin de se compliquer la tache !

  • Le remède magique de la perceuse : faites tourner l'axe à vitesse rapide, pendant environ une minute. Les endroits ou l'axe est le plus serré par le bois vont s'échauffer, se "roder", et les touches vont retrouver leur souplesse.

  • En renfonçant l'axe dans sa grotte, ne le poussez pas trop loin car il faudra pouvoir l'enlever à nouveau si besoin ! N'oubliez pas de remettre le cache-axe !



Bon boulot, messieurs-dames les bricoleu.rs.ses !

223 vues

Posts récents

Voir tout